Télétravail et mobilité quotidienne

Le CEREMA, centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement, a organisé un webinaire visant à comprendre l’impact du télétravail sur les mobilités quotidiennes. Les résultats semblent assez positifs et naissent de plusieurs constats :

  • Les déplacements liés au travail pèsent fortement sur les pratiques de mobilité quotidienne, ils représentent en général les déplacements les plus longs. Ceci amène donc à s’interroger sur l’utilité des déplacements des travailleurs actifs…

  • Une meilleure concentration et efficacité, une diminution de la fatigue et du stress, une amélioration de l’équilibre entre temps personnels et temps professionnels. Attention tout de même à conserver une vigilance particulière sur la charge de travail (éviter les semaines désynchronisées) et le risque d’isolement.

  • La possibilité de pouvoir travailler dans un tiers-lieu : ceci est également un avantage pour les agents qui disposent d’un environnement de travail adapté proche du lieu d’habitation, d’une bonne connexion internet. Ils se sentent également moins isolés, et aident à distinguer vie personnelle et vie professionnelle.


Le constat qui doit être nuancé est celui lié à l’environnement. Même si la réduction des déplacements a entraîné une forte diminution des émissions de CO2, un certain nombre d’effets « rebonds » pourraient réduire les bénéficies environnementaux du télétravail :

  • la compensation des déplacements vers le travail par de nouveaux déplacements,

  • l’augmentation des consommations énergétiques au domicile,

  • l’impact environnemental du développement de la visioconférence,

  • le risque de voir les télétravailleurs choisir une localisation résidentielle plus éloignée de leur lieu de travail habituel…


Une chose est sûre, que ce soit dans le secteur privé ou dans le secteur public, le dispositif lié au télétravail va évoluer d’ici les prochaines années. Il ne faut pas oublier que, même si cette pratique a été globalement appréciée de tous, les conditions de sa mise en œuvre n’ont pas été optimales, sans avoir été choisies ni préparées et en s’effectuant à temps complet (premier confinement en mars 2020 par exemple).


A titre d’exemple, la Métropole de Lyon propose aujourd’hui, sur le modèle du chèque restaurant, un « chèque télétravail » permettant de financer l’accès des télétravailleurs à des tiers-lieux.


Source : Télétravail et mobilité quotidienne : que sait-on réellement ? Retour sur le webinaire du Cerema | Cerema

Réf. : Pole droit public, « Télétravail et mobilité quotidienne », Doctrin’Actu mars 2021, art. 164

Photo by Daniel von Appen on Unsplash

Rechercher un article, un dossier, une notion, une jurisprudence, etc...